Melbourne, mes premières impressions de pvtiste

25.11.15


Voici déjà deux semaines que je suis arrivée à Melbourne avec un PVT. Et il s'en est passé des choses ! Si vous débarquez sur le blog, je vous invite à lire mon dernier article qui explique pourquoi je suis en Australie.

L’assurance que j’ai choisie pour mon voyage, Chapka Assurances, m’a contactée pour me proposer une interview pour parler de mes premiers pas en Australie. C’est en répondant à la question « quelles sont vos premières impressions sur Melbourne ? » que je me suis rendue compte que j’avais déjà plein de choses à vous raconter sur cette ville et sur mon arrivée. Dans cette interview, je vous parle notamment des premières démarches que j'ai faites en arrivant à Melbourne en tant que PVTiste : ouvrir un compte en banque, transférer de l’argent, acheter une carte SIM, obtenir le TFN pour travailler, passer mon RSA, trouver un logement et un travail. Pour lire l'interview complète c'est sur le blog de Chapka. Et pour mes premières impressions sur Melbourne, c’est tout de suite !

Melbourne, LA ville culturelle d’Australie, est une ville très cosmopolite. Elle est vivante, chaleureuse et surtout moins stressante que Paris. Je prends plaisir à la découvrir car elle me rappelle différentes villes que j’ai adoré visiter. Le centre-ville très busy avec ses grands buildings et magasins me rappelle New-York, les quartiers plus calmes avec de grandes rues animées et branchées ressemblent à Montréal, les cafés et restaurants à la déco boisée et épurée correspondent au style d’Amsterdam et la culture asiatique très présente me rappelle Singapour. L’Italie et ses pâtes sont également ... bref, vous l'aurez compris, Melbourne c'est un mélange de plusieurs cultures. Pendant l’été (à partir de Décembre ici), de nombreux événements sont organisés et le lieu de rassemblement est définitivement Fédération Square. Je confirme ce que j'ai souvent lu sur Melbourne : il y fait bon vivre.


La culture du café est très présente à Melbourne qui a été élue « ville ayant le meilleur café du monde ». Si peu. Je suis définitivement tombée amoureuse de chaque café (lieu et boisson) croisé sur mon chemin. Au-delà d’avoir de très bons cafés, cette culture du café est un véritable « way of life » accessible à tous. Vous pouvez en déguster partout avec de jolis dessins dessus (art latte). Le latte art, c’est devenu ma nouvelle lubbie. Je suis à la recherche du plus beau latte de Melbourne. Alors si vous avez de bonnes adresses …


Melbourne est une ville qui plaira aux gastronomes. Il n’y a pas de spécialité culinaire en soit, à part le Latte et le Kangourou, mais il y a de quoi ravir toutes les papilles et même les pupilles ! Comme je vous le disais, de nombreuses cultures se sont implantées à Melbourne et y partagent leurs saveurs. Pour apprécier et goûter de bons plats, il vaut mieux ne pas avoir un budget trop serré. Surtout si vous voulez déguster un verre de vin ou une bière avec votre repas (environ 10$ le verre et 11$ la pinte, snif). Mais il y a également des choses plus accessible pour le déjeuner ou pour manger sur le pouce. Par exemple les sushis sont 2 fois plus gros qu'en France et pas plus cher. En tout cas, il y a de quoi faire ! J'ai adoré les salades ultra canon au Café Vicolino et chez Jack Horner, boire un latte à l'Urban Provedore, un matcha green tea au Café Lua et manger des tapas avec une bière (une bière ?!! Oui quand les cocktails sont à 18$ ...) avec une superbe vue sur la ville au rooftop Naked For Satan.


Ce qui me manque pour l'instant, c'est de ne pas pouvoir déguster un bon mojito ou un verre de sangria pour pas cher. Mais ça ne devrait tarder, il faut juste trouver le bon spot.


Melbourne ce n’est pas que la bouffe. C'est aussi du street art bien présent. Engouffrez-vous dans les ruelles du centre-ville ou promenez-vous à Fitzroy pour découvrir tous les graffittis cachés. Il y a aussi de jolis parcs pour se promener, faire un pique-nique, courir ou même se marier (oui il y a plein de mariages dans le Royal Botanic Gardens). Autre point sympathique, c’est la plage au Sud de la ville à St Kilda. C’est une plage de ville, un peu comme celle de Chicago (encore une comparaison !). Rien de spectaculaire mais c’est toujours cool de s’y promener, d’apprécier le port, les bateaux et la skyline de Melbourne.  Y parait qu'il y a un restaurant où l'on peut manger une salade aux médaillons de Kangourou. Sur ma To Do. Au bout du ponton à St Kilda, il y a le restaurant Little Blue, à tester dès que possible ! Et si vous y êtes en fin de journée, vous pouvez apercevoir les pingouins qui sont de sortie. Encore plus au Sud, il y a Brighton Beach avec les cabines colorées (je vous épargne la comparaison à Deauville) que nous n’avons pas encore eu l’occasion de voir mais qui est également sur la To Do.

Si vous vous demandez s'il y a des magasins en Australie, la réponse est OUI. Enfin à Melbourne. Je ne préfère pas en parler au risque de dévaliser le prochain magasin que je vois mais rassurez-vous, Melbourne n'a rien à envier à Paris. Je fais une fixation sur les magasins de décoration comme TypoRAP, Mag Nation, The Rose Street Market ...



Les transports en commun sont chers ici, sauf le tram en centre-ville qui est gratuit. Il n’y a pas de ticket de transport à l’unité, il faut acheter un Myki Pass pour 6$. Il se recharge selon les besoins : au trajet (dès 1$), à la semaine (37,50$) ou au mois (120$). Woow ! Vu les prix et l’argent dépensé en 10 jours, nous avons rapidement décidé d’utiliser un autre mode de transport plus économique (et physique). Nous avons opté pour le vélo ! Nous avons trouvé deux vélos d’occasion pour environ 70$ chacun sur Gumtree, LeBonCoin australien. Le plus dur avec le vélo, c’est de se familiariser avec la conduite à gauche - et le port du casque obligatoire, berk.

C'est fou comme en si peu de temps, nous nous sommes intégrés à cette ville. Sûrement parce que nous avons dû tout reconstruire rapidement pour pouvoir y rester et l'apprécier encore plus. Il fait vraiment bon vivre à Melbourne. J'espère que ces premières impressions positives vont rester longtemps ! Il y a bien sur quelques points "moins fun" ... 

Le premier point, ce sont les mouches ! Avant de partir en Australie, je pensais n’avoir des problèmes avec elles que dans l’Outback. Faux ! Même à Melbourne, elles sont très présentes. Dès qu’il fait un peu chaud, vous pouvez être sûr d’en avoir sur vous. Et là, commence la lutte sans fin. Il paraît qu’on s’y habitue mais au bout de combien de temps ? 

Autre point sur lequel il faut s'habituer c'est le temps. Mis à part le soleil puissant, c'est le fait d’avoir les quatre saisons en une journée. Il peut faire chaud avec du vent puis plus de vent, du frais, ah non du chaud, puis du vent et parfois de la pluie puis du soleil. Ce qui fait qu’il faut bien prévoir sa sortie (merci les applications météo) ou sortir avec toute la panoplie de survie. Mais bon, je ne peux me plaindre lorsque je sais qu’il commence à neiger dans l'autre hémisphère ! 

Des bisous, du love et plus de photos sur Instagram.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Ici c'est à vous de jouer ! N'hésitez pas à me laisser un petit mot, j'adore vous lire ! <3