dimanche 26 juin 2016

Faire du HelpX à Sydney, une expérience authentique

Bonjour,

Sydney, capitale du New South Wales, est la ville la plus populaire d'Australie. Lors de notre année en Australie, nous voulions vraiment la découvrir. Mais c’est aussi l'une des villes les plus chères d'Australie avec mille et une tentations. Après 5 mois à Melbourne, nous avions déjà expérimenté la vie en ville et pleuré à chaque fois que nous commandions un verre de vin ou achetions du fromage râpé. Nous ne voulions donc pas trop dépenser lors de notre séjour à Sydney et ne pouvions rester assez longtemps pour travailler. Nous avons donc cherché la meilleure option pour visiter Sydney avec un petit budget entre auberge de jeunesse, camping, location, hôtel et autres logements ... Finalement la meilleure solution a été de faire du HelpX.

Le HelpX, c'est quoi ? Ça vient de "Help Exchange" et a pour principe de mettre en contact des voyageurs avec des familles dans le monde entier. En échange de quelques heures de travail par jour fournies par le voyageur, la famille offre le gîte et le couvert pour quelques jours ou des mois. L'inscription au site HelpX est simple et rapide. Ça coûte 20$ pour devenir membre premium et pouvoir contacter les différentes familles. Ensuite, il suffit de se présenter à la famille, d'échanger sur les commodités, le travail à fournir et la durée du séjour souhaitée et hop, vous voilà au cœur d’une famille locale.

Après quelques recherches sur le site, nous avons contacté la famille de Bridgette qui nous a accueilli pour un mois. Ils habitent à Roseville, une banlieue calme et familiale au Nord de Sydney. Nous étions à une station de train de Chatswood, une ville pleine de restaurants et magasins et à 20 minutes en train du cœur de Sydney. Cela nous a donc permis de découvrir Sydney et ses alentours pendant nos temps libres tout en étant dans un environnement calme. Nous avons passé plusieurs journées à découvrir Sydney, Bondi Beach et les Blue Mountains. 

La famille est composée de trois enfants dont deux garçons de 7 et 8 ans et d’une petite fille de 8 mois, d’un chien et de plusieurs poules. Bridgette est une maman super dynamique, toujours active du matin au soir. Avec elle, nous avons découvert les joies et plaisirs de la cuisine thermomix ! Et surtout de la cuisine "fais maison". Elle aime cuisiner pour sa famille et invités de bons petits plats, faire son pain, ses confitures, yaourt, glaces, gâteaux et j’en passe. Et nous avons pu participer à tout cela. Mais le plus cool, c'est qu'ils font eux-même leurs bières et fromages et qu'ils partagent cela avec leurs HelpX. Nous avons donc appris à faire du fromage (bleu, camembert, mascarpone…) et des bières. Que nous dégustions avec joie ! 

Nous travaillions entre 4 à 5 heures par jour mais nous passions la plupart de notre temps avec eux à les aider, cuisiner et discuter. Parce que c'était sympa et parce que nous ne savions pas trop où mettre la limite entre trop aider et pas assez. Nos tâches quotidiennes étaient simples : aider dans les tâches ménagères quotidiennes (repasser, balayer, astiquer, cuisiner, ranger), aider à préparer leur déménagement dans le bush (nettoyage intensif de la maison, du poulailler et du jardin) et faire la bière et le fromage. 

Nous avons passé un mois dans cette famille australienne et avons passé de supers moments ! Nous ne pouvions pas mieux tomber pour une première expérience HelpX. Nous avons été très bien accueillis et intégrés, même invités dans leur nouvelle maison et à un dîner entre voisins. Ce fût autant de bons moments pour échanger, s'intégrer et apprendre de nouvelles choses. Qu'on se le dise, c'est un peu étrange de s'initier dans une famille qui nous offre si gentiment le gîte et le couvert. C'est pour ça que nous n'osions pas trop nous arrêter de les aider. Mais surtout, c'est étrange de s'initier dans une famille avec un quotidien bien différent de nous, jeune couple ET voyageurs. Vivre à deux c'est une chose, vivre à 7, s'en est une autre ! Personnellement, je n'ai aucune expérience avec les enfants et me retrouver à vivre avec trois, ça n'a pas toujours été facile. Entre réveils nocturnes par le bébé, fanfares - très - matinales, excitation constante des jeunes garçons et partage de la salle de bain - et toilettes - sans verrou - avec 6 personnes, pfiouu ça demande du travail sur soit, j'avoue. Même si je ne suis pas du genre grass mat', les cris d'enfants le matin, c'est compliqué. Mais sans regrets car ça fait parti de l'aventure et je n'en ressors que meilleure (haha). Bien sûr, je m'attarde sur les côtés compliqués, bonne parisienne que je suis, mais je ne retiens que les bons. 

En plus de l'expérience humaine incroyable, vivre au cœur d’une famille australienne nous a permis de pratiquer notre anglais au quotidien et développer notre vocabulaire sur le thème « maison, cuisine et jardinage ». Pour conclure sur les bons côtés, grâce au HelpX, nous n'avons dépensé que 200 dollars en un mois tout en étant logés et nourris - vachement bien - à côté de Sydney ! 

Après Sydney, direction la côte Est en bus pour 3 semaines. Dès notre arrivée à Cairns en Juillet, nous recommençons le HelpX pour un mois. En espérant avoir autant de chance que la première fois et vivre de nouvelles aventures authentiques. 

A très vite ! 

mardi 21 juin 2016

Nouvelle-Zélande : mon ascension au cœur des volcans

Bonjour,

La Nouvelle-Zélande est une destination qui m’a toujours attirée pour la diversité de ses paysages surréalistes, sa nature prédominante et la culture Maori. Elle est aussi connue pour être une destination d'aventures avec de nombreuses activités et sports extrêmes à essayer. Lors de mon voyage en Nouvelle-Zélande, j'ai pu expérimenter cela plus d'une fois, en sautant en parachute avec NZONE Skydive ou en grimpant des volcans encore en activité. 

Lors de ce voyage, j’avais vraiment hâte de faire le fameux trek du Tongariro Alpine Crossing. C’est quoi ? Une randonnée de 19,4 km dans le parc national Tongariro, classé par l'UNESCO comme patrimoine mondial pour ses paysages naturels et son patrimoine culturel. Ce parc national offre un paysage volcanique incroyable avec trois volcans : le Ruapehu, Ngauruhoe et le Tongariro ainsi que le lac bleu et le lac d'émeraude situés près des sommets. Il est aussi connu pour avoir représenté la Terre du Milieu et le Mordor dans le "Seigneur des Anneaux". 

Le Tongariro Alpine Crossing est un challenge que je voulais relever. Un clin d’œil à mon père qui aime tant les randonnées et qui m’a transmis son affection pour la montagne. Même si pendant la randonnée, je ne l’aimais pas du tout, cette montagne volcanique ! 

Nous avons fait cette randonnée un beau jour d'Avril (Automne) avec une température ambiante de 20°C (et 0°C en haute altitude). Nous sommes arrivés à 8h30 au Secure Car Park pour prendre le shuttle qui nous dépose au point de départ à Mangatepopo. La randonnée se fait en 5 à 7 heures selon votre condition physique et le temps de vos pauses. Comme nous étions pressés par le temps, nous l'avons faite en 5h30 en marchant franco et en raccourcissant les pauses ravitaillements. 

Le trek commence par une vallée broussailleuse avec un chemin aménagé en bois et un superbe panorama du Mont Ngauruhoe. De quoi mettre de bonne humeur et nous motiver. Presque trop facile. Arrivent assez rapidement les premières montées et efforts pour rejoindre Soda Springs, le point de départ de l'ascension du "South Crater" et du "Red Crater". Soda Springs est le dernier endroit pour faire une pause pipi. Info à ne pas négliger

Après l'échauffement, vient la vraie difficulté car cette ascension est la partie la plus fatigante du trek. Le paysage alpin a changé pour laisser place à un terrain rocailleux et volcanique. Nous faisons quelques pauses pendant la montée interminable du "South Crater" pour reprendre notre souffle et admirer la vue. Après cette ascension, il y a une deuxième vallée, ce qui nous permet de reprendre vie avant l'ascension du "Red Crater". C'est la deuxième difficulté du trek et surtout la dernière. Une première étape nous permet de découvrir l'immense cratère rouge. A cette altitude, il faisait environ 0°C en Mai. Donc on évite de trop se refroidir et on repart pour grimper le sommet du Mont Tongariro, le plus haut point de la randonnée. Quelques minutes plus tard, nous y sommes. Et là, lorsqu'on se retourne pour voir la vue, toute la souffrance et la douleur disparaissent. La vue sur le "Red Crater", le Mont Ngauruhoe et la plaine est majestueuse ! Mais ce qui suit m'a encore plus impressionnée. En passant de l'autre côté du Mont Tongariro nous découvrons une nature à couper le souffle. Une vue sur des lacs de couleur émeraude et au loin, un lac d'un bleu perçant, si intense, le tout entouré de fumée dégagée par les volcans encore en activité. OMG ! Je suis SANS VOIX. C'est l'un des plus beau paysage que j'ai pu voir de ma vie. Atypique, nouveau, unique, impressionnant, coloré, pur, sauvage et j'en passe. C'est de toute beauté. 

J'aurai pu rester des heures à admirer ce paysage et faire mille photos mais le temps me rattrape et nous devons continuer notre chemin. Après la descente du Mont Tongariro, nous avançons jusqu'au lac bleu dans une vallée entourée de lave refroidie. Puis nous commençons la dernière étape du trek qui consiste à descendre un chemin dans une montagne broussailleuse. Un décor qui rappelle encore le Seigneur des Anneaux. 

19,4 km plus tard, des belles images plein la tête, une ou deux courbatures et une énorme ampoule dû au frottement du sable volcanique dans mes chaussures, nous voilà arrivés à Ketetahi, le point final. Cette randonnée est un très beau défi avec des paysages à couper le souffle. 

Quelques infos pratiques sur le départ de la randonnée et le Shuttle :

Le Tongariro Alpine Crossing commence au parking de Mangatepopo et se termine au parking de Ketetahi. Il est possible de faire la randonnée dans l'autre sens mais cela rajoute de la difficulté et du temps. Comme la randonnée est une ligne droite, il faudra prendre un shuttle (30$/p) pour retourner à votre voiture. Soit vous garez votre voiture le matin à Ketetahi et le shuttle vous amène au point de départ à Mangatepopo. Soit vous garez votre voiture au point de départ à Mangatepopo et à la fin de la randonnée lorsque vous arrivez à Ketetahi le shuttle vous ramène à votre voiture. J'ai eu du mal à comprendre le système surtout que ce n'est pas du tout expliqué sur le site. Ou alors c'est bien caché. Bref, nous avions d'abord réservé le shuttle de 16h30 à Ketetahi pour partir de Mangatepopo et avoir le temps de faire la randonnée sans se presser. Lorsque notre shuttle a été annulé à cause de vents trop forts, nous avons appelé la compagnie qui nous a expliqué que nous pouvions prendre le shuttle au Secure Park (à 700m de Ketetahi) qui nous amènerait au parking de Mangatepopo le matin. L'avantage de prendre le shuttle le matin plutôt que le soir c'est que vous ne dépendez pas de lui pour votre arrivée. Vous n'avez ni à l'attendre, ni à vous dépêcher pour l'avoir. Vous arrivez directement à votre voiture et êtes prêts à partir. 

Si c'est incompréhensible, la carte de la randonnée devrait vous aider, sinon n'hésitez pas à appeler l'agence ! Toutes les informations sur le shuttle sont disponibles ici. 

Je vous laisse avec les photos de cette aventure incroyable.

Belle journée !